Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À entendre les attaques verbales entre l’Arabie saoudite et l’Iran, les observateurs se demandent toujours si les deux grandes puissances du Moyen-Orient en arriveraient à se déclarer une guerre ouverte. Impossible reste la réponse la plus censée, considérant les enjeux politiques et économiques en place. Alors, dans une logique de guerre froide, Riyad et Téhéran évoquent leur droit à l’arme nucléaire.

Officiellement, l’accès à la technologie de systèmes d’armements nucléaires n’est plus permis depuis la signature du Traité de non-prolifération (TNP) en 1968, reconnaissant comme seuls et uniques pays « dotés » les États-Unis (6 185 ogives en 2019, selon l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm ou SIPRI), la Russie (6 500), la France (300), la Chine (290) et le Royaume-Uni (200).

Continue à lire l’article ici : une guerre nucléaire au Moyen-Orient ? at Areion24.news.