Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après avoir nié les dangers de la pandémie, la gestion de la crise sanitaire par le président Trump apparaît comme erratique et contradictoire. Entretien avec Gérard Araud, ancien ambassadeur de France aux États-Unis / Derrière la crise sanitaire actuelle se profile une crise économique majeure. Le pire est-il à venir ? Anne-Laure Kiechel, conseillère économique, répond à nos questions.

Pour l’Amérique de Trump : l’épreuve du feu
Avec plus de 14 000 décès, les États-Unis sont le troisième pays le plus endeuillé au monde. Après avoir nié les dangers de la pandémie, le président Donald Trump tente d’apparaître en capitaine de la tempête, malgré sa gestion erratique et contradictoire de la crise. La pandémie, touchant de façon démesurée les Noirs américains, pointe un système de santé profondément inégalitaire, majoritairement privé et décentralisé. Elle révèle aussi, depuis deux semaines, une très forte hausse du nombre de chômeurs. Gérard Araud, ancien ambassadeur de France aux États-Unis, est notre invité. 

Crise économique : peut-on échapper au grand plongeon ?
Derrière la crise sanitaire actuelle tragique se profile une crise économique majeure. Les chiffres noirs s’accumulent : six points de PIB en moins pour le premier trimestre en France, moins 10% pour le deuxième trimestre en Allemagne. Blocage de l’économie, aide aux entreprises, paiement des salaires… La pandémie de coronavirus redonne aussi un rôle central à l’État, au prix d’une large dette, alors que l’Europe se déchire sur l’idée de mutualiser ces retombées financières. Le pire est-il à venir ? Anne-Laure Kiechel, conseillère économique, répond à nos questions.

Source ARTE