Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Carlos Ominami, ancien ministre de l’économie et sénateur du Chili, économiste et président de la Fondation Chili 21, répond à nos questions à l’occasion de sa venue à l’IRIS :

– Quelles sont les perspectives sociales et politiques du mouvement populaire chilien démarré fin 2019 ?

– Les concessions sociales du gouvernement de Sebastián Piñera et l’organisation d’un référundum national le 26 avril 2020 sur la question d’une possible nouvelle constitution pour le pays peuvent-elles mettre un terme au mouvement populaire ?

– Quel sera le calendrier de ce processus référendaire ? Quels en sont les enjeux ?